restaurar

Avec Toi

Salvatore Adamo

AVEC TOI -------------------------------------------------------------------------------- Je t'aurais peut-être pas parlé d'amour Ni de serments ni de toujours Mais je t'aurais bien tenu la main J'avais tant de choses à partager Alors que tout me faisait penser Que j'étais tout seul sur mon chemin Rassure-toi, tout n'était pas noir Je te dirais même que certains soirs Je t'aurais offert l'immensité Quand rien qu'à regarder le ciel Je me sentais pousser des ailes Oh oui, je me serais bien envolé Avec toi, Tous ces moments-là J'aurais bien aimé les vivre Avec toi, Faire les premiers pas Pour le meilleur, pour le pire Avec toi, Qui dors enfin dans mes bras Qui dors enfin dans mes bras Avec toi, Nuit blanche, veille d'examen Mon café noir, mon thème latin Mais dans ma tête rien que du brouillard Mais si je t'avais rencontrée Devant le portail du lycée J'aurais au moins été Bachelard Dimanche au stade municipal J'allais jouer à la baballe Je me prenais quand même pour Pelé Si je t'avais vue dans les tribunes Sûr, j'en aurais pas manqué une J'aurais été sélectionné Avec toi, Tous ces moments-là J'aurais bien aimé les vivre Avec toi, Qui dors enfin dans mes bras Qui dors enfin dans mes bras Avec toi Rien que de savoir que tu existais Tout simplement ça m'aurait fait Comme une étoile au bout de mes nuits Et je t'aurais suivie de loin En sachant bien qu'en cas de besoin Tu aurais rallumé ma vie Avec toi, Tous ces moments-là J'aurais bien aimé les vivre Avec toi, Faire les premiers pas Pour le meilleur, pour le pire Avec toi, Tous ces moments-là J'aurais bien aimé les vivre JUNTO A TI -------------------------------------------------------------------------------- No hubiera hablado de mi amor Por timidez o por pudor Pero lo habrías visto en mi. Tenía tanto que ofrecer Que compartir y que aprender Que era difícil de decir Y me sentía muy capaz De afrontar la inmensidad En un poema para ti Era tan dulce imaginar Un simple gesto nada más Era tan fácil ser feliz Junto a ti Quise descubrir Y vivir esos momentos Junto a ti Sigo preso de un amor Enfrentado a la razon Junto a ti Me suspendía en el latín Pensaba solamente en ti Y nunca en la declinación Solo con verte dirigir Tus ojos claros hacia mi Hubiera sido Cicerone Dando patadas a un balón Era un muchacho del montón Bastante torpe con los pies De haberte visto alrededor Hubiera sido un rey del gol Mucho más grande que Pelé junto a ti quise descubrir y vivir esos momentos junto a ti sigo preso de un amor enfrentado a la razón junto a ti... Con presentir que eras real Te hubiera ido a buscar Como se busca la verdad Quiero pensar que yo también Te hubiera dado de beber Un sorbo de felicidad junto a ti quise descubrir y vivir esos momentos junto a ti sigo preso de un amor enfrentado a la razón junto a ti...