×

Corrigir

Solo

Bernard Lavilliers

Je me souviens d'une banlieue et d'un mec en cavale
D'une planque pas sûre et d'un bloc carbonisé
Un regard visionnaire à travers la fumée
Et d'un sourire d'enfant qui se foutait du mal

Sous les néons explosés Par de grands feux qui dérate
Tes quinze ans assassinés Et ton poème écarlate
Qui me chantera l'avenir
Indéchiffrable dans mes veines
Je sens cette envie d'en finir Comme une série américaine

Je me fous du bien et du mal
Du simulacre vidéo, l'ordre mondial
Gros plan sur un trottoir plein de sang et d'éther
Travelling barbelés protégeant les nantis
Les vigiles muets ramassant les débris
De vitrines éclatées, de gravats de poussières

Seul au milieu des paumés, un môme en état d'urgence
Avec son regard abstrait nous imposait sa distance
Une asphalte lointaine, un homme désossé par des chasseurs de prime
Flash banlieue parisienne, supermarchés pillés par des lofs et buildings
L'État veilleur de nuit derrière son gyrophare protège les victimes

Sécurité de choc pour le saccage de stocks et les noces de parking
Ma fille souterraine pour nos sangs mélangés un soir sur le drive-in
Loin du périphérique le temps se ralentit et la mort m'imagine
Quelques danses malsaines d'étranges mises en scène qui brûlent dans mes veines
Une asphalte lointaine ma fille souterraine ma tatoué ma haine

Il avait dans la voix la plainte du métal
Du sang gris de la zone et le regard brûlé
Des reef décapants comme du verre pilé
Le rire cruel et dur de ceux qui ont eu mal

Sous les néons explosés
Quatre calibres qui claquent
Tes quinze ans assassinés
Sur ton poème écarlate

Qui me chantera l'avenir
Indéchiffrable dans mes veines
Je sens cette envie d'en finir
Comme une série américaine
Il se foutait du bien du mal
Et voulait braquer en solo l'ordre mondial...


Veja também



Mais tocadas

Ouvir Bernard Lavilliers Ouvir