×

Corrigir

La Taverne De L'olonnois

Jacques Yvart


Je vous ai rencontré il n'y a pas longtemps
C'était sur le vaisseau du Hollandais volant
Ou bien à bord du grand chasse-foudre

Nous avons échangé un peu de nos tabacs
Et pendant notre quart bu le coup de tafia
Qui fleurait encore bon la poudre

Dans la taverne de l'Olonnois
On a essuyé des coups de tabac
Chacun son quart, chacun son verre
C'est pas tous les jours qu'on est à terre
Toujours pareils quand on est en bordée
Et si le plancher se met à tanguer
C'est pas la faute au vent de noroît
Dans la taverne de l'Olonnois

J'ai des souvenirs bleus venus du fond des âges
Ouragans et typhons, calmes plats et orages
Sur des mers toujours inconnues

Mais après des semaines, des mois ou des années
La brise nous ramène à l'escale rêvée
Femmes, priez pour mon salut

Dans la taverne de l'Olonnois
On a essuyé des coups de tabac
Chacun son quart, chacun son verre
C'est pas tous les jours qu'on est à terre
Toujours pareils quand on est en bordée
Et si le plancher se met à tanguer
C'est pas la faute au vent de noroît
Dans la taverne de l'Olonnois


Veja também



Mais tocadas

Ouvir Jacques Yvart Ouvir