×

Corrigir

Le Grand Rouquin

Raoul De Godewarsvelde

Dans la rue plus de bruit, les braves gens sont couchés
En rasant les maisons des hommes viennent de passer
Les voilà qu'ils s'arrêtent devant une maisonnette
Et l'un dit : "Attention, si y en a pas un qui nous guette"
"Pas d'erreur les poteaux, on peut s'mettre au boulot
Toi la fouine tu f'ras l'guêt et l'Âœil sur les sergots
Nous autres on va entrer et que pas un ne flanche
Sur les lâches vous savez, j'ai toujours ma revanche".

Dans les faubourgs de Grenelle à Pantin
Tous les costauds connaissent le grand rouquin
Et on frémit en voyant dans les bouges, mes cheveux rouges !
J'suis sans pitié, min coeur est un pavé
J'ai jamais sû ç'que c'étot d'pardonner
Rien ne m'fait peur, euj'recule devant rien
J'suis l'grand rouquin.

De forcer les serrures pour eux, ce n'est qu'un jeu
Voilà, qu'is sont entrés, mais un crie "Nom de Dieu!"
"Et Charlot, t'entends pas y a quelqu'un là qui r'mue
Faut rentrer dans cette chambre, sortons-là, faut qu'on'l'tue"
Dans son lit eune pauf'vielle, a les yeux fous d' terreur
Is vont pour la frapper, mais l'rouquin crie "Malheur!"
"Je ne vaux pas qu'on li touche, foutez l'camp ou j'me fâche !"
Les autres en s'en allant lui crient "Tu n'es qu'un lâche".

Dans les faubourgs de Grenelle à Pantin
Tous les costauds connaissent le grand rouquin
On frémissait en voyant dans les bouges, tes cheveux rouges !
Tu nous disais:" mon coeur c'est un pavé
Voyez mes yeux ils n'ont jamais pleuré"
Tu te vantais : "Moi j'peux jouer du surin"
Toi, l'grand rouquin.

Il est là, l'front baissé euss'casquette dins ses doigts
La pauf' vielle dit: "Mon fils, j'rêve pas c'est bien toi"
Et lui en sanglotant dit "Maman, eum' pauf' mère
Te vois où j'suis tombé de misère en misère
Pour eune femme j't'ai quittée, tu sais la Louison
Tu m'disais " t'en vas pas, elle f'ra d' toi un fripon"
Je l'aimais, j'étais jeune, je n'ai fait qu'à ma tête
J'sus dev'nu bandit et l'échafaud me guette".

Dans les faubourgs de Grenelle à Pantin
Tous les costauds connaissent le grand rouquin
Mais plus jamais on n'verra dans les bouges, mes cheveux rouges !
Pardon Maman, j'vais rach'ter min passé
J'vas m'ingager, donne-moi ton baiser
Il va mourir sur le sol africain
Ton grand rouquin.


Veja também



Mais tocadas

Ouvir Raoul De Godewarsvelde Ouvir